Source: La conjoncture économique

Confronté à une cible difficile, le Département du désinvestissement (DoD) souhaite que l’EPFO investisse dans le seul fonds négocié en bourse en actions PSU du pays, mais l’organisme des fonds de retraite souhaite à présent investir uniquement dans le capital de Rs 6,000.

L’organisation EPPA (Employees Provident Fund Organisation) s’était déjà engagée auprès du ministère des Finances à investir à partir d’août 1 dans le CPSE ETF, a déclaré un haut responsable.

L’ETF est un pool d’actions de sociétés d’État de premier ordre 10, notamment ONGC, GAIL, Coal India et IOCBSE -0.40%.

Toutefois, l’organisme de la caisse de retraite n’a pas encore rendu compte au DoD du montant et de la date de son investissement.

«L’EPFO est fermement décidé à investir dans le CPSE ETF. Ils ont dit qu'ils investiraient à partir d'août 1, mais ils n'ont pas encore présenté de proposition », a déclaré le responsable à la PTI.

Le responsable a ajouté que l'EPFO insistait maintenant sur la rentabilité des investissements réalisés par le CPSE ETF à long terme, ce qui n'est pas possible car le fonds n'a commencé à fonctionner qu'en mars dernier.

Lorsqu’il a été contacté, la Commission centrale du fonds de prévoyance de l’EPFO, KK Jalan, a déclaré à PTI que l’EPFO avait décidé d’investir 5 pour cent des dépôts supplémentaires dans les FNB, mais qu’aucune décision n’avait été prise quant au montant des investissements dans le FNB CPSE.

En mars, le gouvernement avait initialement lancé un FNB CPSE, composé de scripts de PSU 10, aux termes duquel les investisseurs particuliers devaient investir un minimum de Rs 2014 pour acheter des parts.

Le ministère des Finances envisage de lancer prochainement un FNB CPSE réorganisé et adapté aux investisseurs de détail.

L’ETF fait partie du programme gouvernemental de désinvestissement du budget en cours par lequel le DOD vise à augmenter le crore de Rs 41,000 en vendant une participation minoritaire dans des UAP.

«Nous avons demandé à l’EPFO de mettre le crore de Rs 6,000. Ils disent que c'est trop élevé. Ils disent que les représentants des syndicats ne sont pas d'accord. Ils vont bien avec Rs 1,000 crore », a ajouté le responsable.

L’EPFO, qui compte plus de six souscripteurs, investit dans des titres de l’État et de l’État central.

Il avait précédemment décidé d’investir une partie de son corpus supplémentaire dans le CPSE ETF. L’EPFO a un corpus d’environ la crore de RX 6.5 avec un dépôt annuel moyen de crore de Rs 80,000.

Le responsable a déclaré que lorsque le département de désinvestissement choisissait des roadshows à l'étranger, les investisseurs se demandent si un fonds de pension national investit dans la vente d'une participation dans une unité d'actionnariat. "Un investissement de l'EPFO dans l'ETF serait un bon signal pour les fonds de pension étrangers."

Les blocs d'alimentation 10, qui font partie du panier de fonds, sont les suivants: Oil & Natural Gas Corp, GAIL India, Coal India, Pétrole indien, Oil India, Power Finance Corp, Rural Electrification Corp, Container Corp, Engineers India et Bharat Electronics.

Un ETF est un titre qui suit un indice, une marchandise ou un panier d’actifs, comme un fonds indiciel, mais se négocie comme une action en bourse.

Le nouveau modèle d’investissement annoncé en avril par le ministère du Travail indique que l’EPFO investira un minimum de 5 pour cent et jusqu’à 15 pour cent des dépôts supplémentaires dans des actions ou des projets liés aux actions.