Source: Temps de l'Inde

Lorsque le gouvernement a annoncé son intention de créer des villes intelligentes 100 dans le pays, la France y a senti une opportunité commerciale. Ce pays européen entend proposer son expertise en matière de développement urbain pour construire les villes du nouvel âge.

Une équipe de responsables dirigée par le conseil général français Jean Raphael Peytregnet effectue une visite de deux jours à Nagpur et s'entretiendra également avec le maire. Peytregnet a déclaré aux journalistes que l'objectif principal était d'explorer la possibilité de coopération dans le développement urbain. Étant donné que chaque ville a des exigences différentes, il n’ya rien de particulier à l’esprit, bien qu’une solution sur mesure puisse être proposée, at-il déclaré.

Peytregnet a déclaré que New Delhi organisera également une convention d'architectes en novembre de cette année. En plus d’explorer les options à Mumbai et dans la capitale nationale, ils seront également invités à visiter d’autres villes. «Les possibilités de développement d'infrastructures modernes en Inde sont immenses. Nous demanderons aux responsables des différentes municipalités du pays de rechercher des rapprochements, y compris la réunion avec le maire de Nagpur vendredi », a-t-il déclaré.

Chaque ville française a été conçue individuellement, avec une planification et une symétrie optimales. Cette expertise peut être utilisée en Inde, a ajouté Mathieu Lefort, délégué commercial. L'équipe a également visité l'Association des industries Vidarbha (VIA) et Mihan.

Lefort a déclaré que l'accent était mis sur des secteurs tels que les biens de consommation, l'agriculture, les automobiles, l'avionique et le tourisme. L’investissement actuel des entreprises françaises en Inde s’élève à 15 milliards d’euros, par rapport à l’investissement indien en France à seulement 300 millions d’euros. Le gouvernement français souhaite augmenter ce chiffre en promouvant les propositions commerciales indiennes.

En juillet, le gouvernement français avait annoncé son intention de mettre en place une ligne de crédit d'un milliard d'euros à utiliser en Inde pour le développement urbain et la conservation du patrimoine. Une décision du côté indien est attendue à ce sujet.