Source: La conjoncture économique

Le Bangladesh, le Bhoutan, l'Inde et le Népal (BBIN) ont discuté aujourd'hui de la portée du commerce de l'électricité et de la connectivité inter-réseaux entre eux et ont décidé d'étudier la possibilité d'utiliser le transport multimodal pour répondre aux besoins commerciaux et touristiques.

Le Bangladesh, le Bhoutan, l'Inde et le Népal (BBIN) ont discuté aujourd'hui de la portée du commerce de l'électricité et de la connectivité inter-réseaux entre eux et ont décidé d'étudier la possibilité d'utiliser le transport multimodal pour répondre aux besoins commerciaux et touristiques.

Les questions ont figuré lors de la deuxième réunion des groupes de travail conjoints (GTM) de ces pays sur la coopération sous-régionale sur la gestion des ressources en eau et l'énergie / l'hydroélectricité et sur la connectivité et le transit.

Les délégations indiennes, conduites par le secrétaire adjoint Abhay Thakur et le secrétaire adjoint Sripriya Ranganathan du ministère des Affaires extérieures, se sont félicitées de l'occasion qui leur était offerte d'échanger des vues sur les possibilités de coopération au niveau sous-régional dans leur intérêt mutuel.

Le groupe de travail mixte sur la gestion des ressources en eau et l'énergie électrique / hydroélectrique a examiné la coopération existante dans le secteur et a examiné les possibilités de commerce d'électricité et de connectivité interréseau entre ces pays, ainsi que le potentiel de coopération renforcée dans les projets énergétiques à venir, selon un communiqué du MEA les réunions de deux jours se sont terminées aujourd'hui.

«Il a été convenu que des efforts conjoints seraient déployés pour explorer la possibilité d'exploiter les ressources en eau, y compris l'hydroélectricité et l'énergie, à partir d'autres sources disponibles dans la sous-région. Il a également été convenu d'échanger des listes de projets hydroélectriques / électriques potentiels pouvant être entrepris conjointement, impliquant au moins trois pays sur une base équitable », a-t-il déclaré.

Le groupe de travail mixte a également fait le point sur les accords bilatéraux existants entre ces pays sur le partage de données pour la prévision des crues et a examiné les moyens de les améliorer.

Le groupe de travail mixte sur la connectivité et le transit a examiné les arrangements existants et s'est accordé sur l'importance des accords BBIN pour permettre la circulation des véhicules à moteur et des chemins de fer.

«Les participants à la réunion ont échangé des idées sur les itinéraires de fret (routiers et ferroviaires) et d'autobus potentiels impliquant au moins trois pays, en plus des itinéraires bilatéraux existants, et ont convenu de partager leurs suggestions à cet égard. Ils ont également décidé d'explorer la possibilité d'utiliser le transport multimodal pour répondre aux besoins commerciaux et touristiques », a-t-il déclaré.

Le groupe de travail mixte a examiné la nécessité de faciliter les échanges aux postes frontières terrestres pour une connectivité sous-régionale efficace et a également échangé des points de vue sur l'utilité de partager l'infrastructure commerciale aux postes frontières frontaliers et d'harmoniser les procédures douanières, selon le communiqué officiel.

La prochaine réunion des groupes de travail mixtes se tiendra dans la seconde moitié de 2015 au Bangladesh.